Télécharger la carte

Le Gouvernement régional assure la gestion des terres de la catégorie III, c’est-à-dire des terres publiques faisant partie du domaine de l’État. Ce territoire est d’une superficie totale d’environ 277 000 km2 et est situé entre les 49e et 55e parallèles. Les Cris y ont un droit exclusif de piégeage (sauf exception au Sud), ainsi que certains droits non exclusifs de chasse et de pêche. De plus, ils bénéficient d’un régime de protection de l’environnement et du milieu social. Ces terres comprennent toutes les terres du territoire conventionné situées au sud du 55e parallèle, non incluses dans les autres catégories de terre.

Terres de catégorie I

Il s’agit de terres allouées aux communautés cries. Sur le territoire de la Baie-James, elles représentent une superficie de plus de 5 500 km2.  Le gouvernement du Québec conserve toutefois certains droits sur ces terres, notamment les droits du sous-sol.

Pour les Cris, les terres de la catégorie I sont réparties en :

  • Terres de la catégorie IA : dont le Québec conserve la propriété, mais dont l’administration, la régie et le contrôle sont transférés au gouvernement du Canada, à l’usage et au bénéfice exclusif des Premières Nations cries.
  • Terres de la catégorie IB : dont la propriété (collective) est transférée par le gouvernement du Québec à des corporations foncières cries qui les administrent et qui peuvent y accorder des droits.  Ces terres ne peuvent cependant être vendues ou cédées qu'au Québec.

Terres de catégorie II

Les terres de la catégorie II sont d’une superficie d’environ 70 000 km2.  Les Cris y ont des droits exclusifs de chasse, de pêche et piégeage.  Il s’agit de terres publiques faisant partie du domaine de l’État qui peuvent être développées à d’autres fins, à condition de remplacer les parcelles touchées ou de prévoir une indemnisation.